Ars brevis vita longa

Michel à New York #20

Posted in Michel à New York by sweetsweetzerland on 02/10/2011

A force de regarder les gens dans la rue, je suis touché par un aspect: à distance, chaque fois que quelqu’un paraît « comme à New York », à chaque fois donc, systématiquement, sans aucune exception, on s’approche: ce sont des touristes.
Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir passé deux mois ici, ou le fait que j’en passerai encore quelques-uns, mais on ne me distribue plus de tracts pour des sightseeing tours ou des Broadway shows, les hôtesses ne m’invitent plus à entrer dans les restaurants à happy hours, des gens me demandent leur chemin, les taxis ne me demandent plus d’où je viens.
Ai-je changé? Qu’est-ce qui fait que j’ai l’air d’ici ou d’ailleurs? Il suffit que j’ouvre la bouche pour que l’on sache, mais sinon…
En observant, les « new yorkais », peut-être que la vraie différence est précisément le fait que je continue à regarder les gens et les choses autour de moi. Peut-être est-ce cela, ne pas être l’indigène de cette grande ville.

Commentaires fermés sur Michel à New York #20