Ars brevis vita longa

Parfum masculin… |19.11.2010| par Catherine Cochard

Posted in design, mode, société by sweetsweetzerland on 19/11/2010


La marque de fragrances Six Scents s’est fait un nom en créant chaque année une série d’essences imaginées par six stylistes (ou marques) aidés de six célèbres parfumeurs et dont les bénéfices des ventes sont reversés à des œuvres de charité.

A la première série – Six Scents Series One – qui portait les pattes de Preen, Gareth Pugh, Jeremy Scott, Alexandre Herchcovitch, Cosmic Wonder Light Source et Bernhard Willhelm, a suivi une seconde mouture – Six Scents Series Two – avec l’aide de 3.1 Philip Lim, Damir Doma, Henrik Vibskov, House of Holland, Richard Nicoll et Toga. Et à présent arrive enfin la troisième livraison – la Six Scents Series Three – conçue par Alexis Mabille, Mary Katrantzou, Juun J, Rad Hourani, N. Hoolywood et Ohne Titel.

Par affinités avec le travail du Libano-Canadien Rad Hourani que j’avais eu la chance de rencontrer à Milan en février dernier, je me suis penchée sur l’énoncé de son parfum Ascent. Un intitulé qui signifie « ascension » mais qu’on préfère décortiquer en « a-scent » soit « sans odeur » pour qu’il ressemble mieux au styliste, à sa démarche qui se refuse à toute idée de catégorie, qui travaille toujours dans l’idée d’une androgynie parfaite, d’une versatilité complète, d’une chose pouvant facilement en être une autre. Et vice et versa. Je lis plus loin que Rad voulait une fragrance qui évoque le sexe, qui sente… le sperme. « Mais une odeur de sperme qui ne serait ni vulgaire, ni sale, mais au contraire élégante. » Sex sells, sex smells ?

http://www.six-scents.com

Commentaires fermés sur Parfum masculin… |19.11.2010| par Catherine Cochard