Ars brevis vita longa

+ Nicolas Geiser jusqu’au 5 octobre 2010 La Placette Lausanne

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 29/09/2010

Nicolas Geiser, 1977- , né à Lausanne, vit et travaille à Bruxelles.

1- Pourriez-vous décrire votre œuvre?

Une vitrine de 3 mètres 44 sur 2 mètres 7 visible depuis la rue, derrière laquelle se trouve réalisée sur le mur du fond une forme répétitive jaune et verte, symbolisant une structure végétale. Posé sur 2 petits socles ronds et bruns, un tableau de la même couleur où l’on peut voir le contour d’un grain de pollen agrandi 10’000 fois est appuyé contre la peinture murale. Au sol, 3 feuilles de cire alvéolées dessinent 3 motifs géométriques distincts et concordants. Une goutte de peinture grise, blanche ou noire a été placée dans le creux de chaque alvéole, donnant ainsi le sentiment d’une forte vibration visuelle. Sur le côté de la pièce, peint sur un petit tableau, une abeille fantomatique semble observer la scène qui se déroule là.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
En écho à mon travail, mes références sont extrêmement variées. Je pourrais dire que tout ce que je suis amené à percevoir et à vivre nourrit mes références. Plus concrètement, à Lausanne par exemple, parmi les artistes actuels, il y a Robert Ireland, Alain Huck, Philippe Decrauzat.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre œuvre soit perçue?

Pourvu que tout ne soit pas dit immédiatement et que la pièce que je présente intrigue ou laisse perplexe, que des dialogues et de nouvelles questions en découlent. Peu m’importe de déranger ou de séduire volontairement, ce qui m’intéresse avant tout c’est de pouvoir approfondir tous les sujets qui traversent mon esprit et d’en partager une vision singulière. Ce que je suis amené à observer quotidiennement, comme les détails apparemment insignifiants du commun ainsi que les événements ayant marqué l’histoire jusqu’à nos jours, se retrouvent étroitement liés dans mon travail.
Il y a bien des façons de percevoir mes peintures, posséder quelques clés de lecture permet d’en approfondir un peu la compréhension, laisser les formes et les couleurs parler dans leur langage unique est aussi une possibilité pour les approcher.
J’aime qu’on s’en fasse une opinion personnelle sans cesse renouvelée.

4- Quelle est la part intime de votre œuvre?

Toutes les parties le sont, ma créativité est stimulée directement par mes propres expériences diurnes et nocturnes. De manière formelle ou non, je les transforme en matière, leur donne une place, les mets en avant. Ces mises en scène sont simplement les scories de mes préoccupations.

http://www.nicolasgeiser.net
jusqu’au 5 octobre 2010
La Placette
Rue des Terreaux 8, CH-1004
Lausanne

Commentaires fermés sur + Nicolas Geiser jusqu’au 5 octobre 2010 La Placette Lausanne