Ars brevis vita longa

+ Gabriela Löffel jusqu’au 9 juillet 2010 Galerie Stargazer

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 17/06/2010

Née en 1972, Gabriela Löffel suit les cours de Peter Kogler à l’Akademie der bildenden Künste à Vienne. Puis elle obtient à Genève en 2005 le diplôme de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts (ESBA) et en 2006 elle termine avec succès la formation pour l’enseignement artistique HTA (ESBA Genève).
Elle reçoit plusieurs prix et bourses dont quatre fois celle d’aide à la création du canton et de la ville de Berne. Depuis 2003, elle expose son travail en Suisse et à l’international. Elle vit et travaille à Berne et Genève.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
fallbeispiel, Videoinstallation/ multi-projection / audio-surround
Réalisée avec la contribution de la Abteilung Kulturelles de la ville de Berne, l’Office de la culture du canton de Berne et du Migros pour-cent culturel. Lauréat de la bourse Aeschlimann-Corti.
Dans ce projet, il s’agit d’enquêtes sur la «chute du corps». Des danseurs-ses et comédien-nes professionnel-les se soumettent à la réalité physique de la chute. Celle-ci ne cesse de se répéter jusqu’à ce qu’elle s’inscrive dans l’image. N’est visible que le moment immédiatement avant et après la chute pour en mesurer les appréhensions et les effets physiques à postériori. Les dimensions temporelles de ces chutes apparaissent à la surface des corps et deviennent donc visibles.
Les empreintes de cette chute en devenir ou des effets vécus immédiatement après, peuvent provoquer ces questions inquiétantes pour combien de temps la position sûre et protégée, comme celle du spectateur, peut-elle être tenu ?
La chute est substituée par le rythme de l’effacement et de la réapparition des corps dans l’image. L’action véritable, celle de la chute éludée dans l’image, est investie par plusieurs pistes audio qui font entendre des coups secs et durs, des vibrations, des bruissements et palpitations des corps.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
La Vidéo-Performance. La gravitation. La réduction et le vide. Les langages sonore etc.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
Chacune et chacun à sa manière.

4- Quelle est la part intime de votre œuvre?
(pas de réponse)

jusqu’au 9 juillet 2010
Galerie Stargazer
Exposition dans le cadre des « 50JPG »
28-30 avenue Ernest-Pictet
1203 Genève
+41(0)22 345 03 50

www.stargazer.ch

Commentaires fermés sur + Gabriela Löffel jusqu’au 9 juillet 2010 Galerie Stargazer