Ars brevis vita longa

+ Porous Walker jusqu’au 17 juillet 2010 Barbara Seiler Galerie Zurich

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 11/06/2010

Ci-dessous, la lettre que j’ai écrite à l’attention des lecteurs:
Honnêtement, je suis plus un fan d’art qu’un artiste. J’ai essayé d’arrêter de dessiner, sculpter, créer mais je n’y arrive apparemment pas… Je suis complètement accroc à la visite et à la contemplation des oeuvres d’art, entrevoir les idées à l’origine du travail, ressentir l’énergie et l’esprit qui a permis de créer. Et donc je cherche à me laisser aller et à mon tour créer des choses.
Je travaille très dur pour améliorer mes dessins et j’espère pouvoir vivre assez longtemps pour parvenir à créer des dessins visuellement et conceptuellement très bons.

J’habite en Californie à Napa. J’ai 35 ans. Et j’ai surtout envie de rigoler et faire rire les gens autour de moi un peu plus que ce n’est le cas au quotidien. Mais surtout j’ai envie de stimuler les gens, qu’ils expriment leurs pensées. J’ai eu tellement de chance de pouvoir exposer mon travail dans des galeries, des musées, des livres, des films ou encore des magazines un peu partout sur cette terre.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
Je fais en sorte que les choses ressemblent à la réalité. J’imagine que dès lors que j’ai quitté l’école d’art dans laquelle je me trouvais, j’ai réduit à néant mes chances de réaliser des dessins ou des peintures qui auraient l’air de photographies.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
Je fais référence à un dialogue qui existe entre le monde et la matière et dans lequel chacun peut se trouver. Je dessine beaucoup de situations sexuelles ou pré-sexuelles. Je trouve la manière dont on nous apprend à ne pas être des animaux très absurde. Pour beaucoup, notre ignorance nous vient de nos obsessions, du sex ou de conversations. Je déteste les discussions creuses et la jalousie.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
J’aime quand les gens me disent qu’ils ont compris le message de mes oeuvres. Je dessine de manière simple et les choses sont en général simples. Ce qui m’énerve, c’est les personnes qui ne parviennent pas à dépasser ce qu’ils appellent la « qualité » ou la « technique » du travail. C’est comme si on leur avait fait un nettoyage de cerveau pour leur faire croire que l’art ce doit être plus que ça. Je pense d’ailleurs que ce genre de personnes ont des problèmes personnels: ils ne parviennent pas à être ce qu’ils sont. J’ai juste envie de montrer aux gens qu’ils peuvent penser ce qu’ils souhaitent et qu’il n’y a pas une manière de voir ou percevoir les choses.

4- Quelle est la part intime de votre oeuvre?
Je pense que tout est intime. L’existence et la chance – parfois – de pouvoir présenter son travail dans une une galerie, un musée, un livre, un magazine, tout cela est très satisfaisant. Néanmoins, tout autre regard sur mon travail est capable de me déstabiliser, d’ébranler mon esprit.

jusqu’au 17 juillet 2010
Porous Walker – Subject sitting in darkened room…
Barbara Seiler Galerie
Anwandstrasse 67
8004 Zurich
+ 41 43 317 10 42

www.barbaraseiler.ch

www.theothergoogle.com

Commentaires fermés sur + Porous Walker jusqu’au 17 juillet 2010 Barbara Seiler Galerie Zurich