Ars brevis vita longa

+ Raymond Taudin Chabot jusqu’au 2 août 2010 Muro Gallery Genève

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 04/06/2010

Country Road Casual #3, c-print, 150 x 178 cm, 2010Né en 1974 aux Pays-Bas, Raymond Taudin Chabot a étudié à la Gerrit Rietveld Academy d’Amsterdam puis a obtenu un Master au Goldsmiths College. Son travail a été exposé à De Appel, Amsterdam, Trafo, Budapest, au Fries Museum et à Leeuwarden. Il vit et travaille à Amsterdam.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
L’exposition consiste en plusieurs séries de travaux, dont des photographies d’importants chefs d’entreprise hollandais que j’ai prises ces dernières années. Pour mimer des techniques génériques de censure j’ai recouvert la surface de ces images de pixels de couleur.
Une autre série de photos figure des logos de compagnies de transport. Je les ai capturés sur des camions parqués côte à côte le long d’une autoroute en Belgique. Egalement à voir, un slideshow faisant défiler des images d’espaces obscurs où l’on devine des montres, des tables, des télévisions, des machines à sous, des journaux et toutes sortes de dispositifs qui servent à tuer le temps. Ils donnent à voir une réalité parallèle, précaire et clandestine.
Enfin, un autre slideshow montre des images de révoltes découpées pendant plusieurs années dans une quinzaine de titres de journaux internationaux. Il s’agit d’une sorte de petite archive des représentations de l’insurrection.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
En plus de vouloir étendre et développer le potentiel des médias dont je fais usage – la vidéo et la photographie – mon travail en général traite des différentes formes de représentation du décorum, mais tout en allant voir son envers. Par exemple, le paradoxe qui existe entre d’un côté la libre circulation des marchandises et de l’autre celle beaucoup moins facile des êtres humains. Les flèches absurdes (et sales) que l’on voit dans la série Country Road Casual illustrent le mouvement de la libre circulation des denrées et se rapportent aux photographies des pièces pleines d’objets destinés à tuer le temps.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
Je serais content si le spectateur perçoit mes préoccupations, mes intérêts et mes références sans que mon travail ne devienne pédant pour autant.

4- Quelle est la part intime de votre œuvre?
Je dirais que ce travail est plutôt froid et détaché de l’idée d’intimité. De fait, la partie la plus personnelle de ces projets sont les prises de vue des camions qui entraîna un repas pris avec ma copine sur une autoroute de Belgique et durant lequel nous avons mangé des nuggets de poulet.

jusqu’au 2 août 2010
Raymond Taudin Chabot – Cru Bourgeois
Muro Gallery
37-39 Chemin Jacques-Philibert de Sauvage
1219 Genève-Châtelaine
T + 41 22 797 24 12
http://murogallery.com

www.raymondtaudinchabot.net

Commentaires fermés sur + Raymond Taudin Chabot jusqu’au 2 août 2010 Muro Gallery Genève