Ars brevis vita longa

+ Wim Delvoye jusqu’en juillet 2010 galerie Guy Bärtschi Genève

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 21/05/2010


Wim Delvoye est né en 1956 à Wervik en Belgique. Il a suivi les cours de l’école des Beaux Arts de Gand mais en a été renvoyé en dernière année à cause d’une bagarre.
Il est connu pour son sens de l’humour très particulier et sa maîtrise des techniques artistiques les plus diverses : sculpture sur bois, vitraux, imageries diverses, photographies.
Après avoir tatoué des cochons tels des Hells Angels, forme d’anthropomorphisme incongru et ironique à la fois, Wim Delvoye s’est directement confronté au corps, à ses déjections, aux viscères, au squelette, au sexe et à la mort.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
Il s’agit d’une reproduction en inox d’une bétonneuse dans un style gothique.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
A la fois aux jouets – camions, machines de chantier, bétonneuses – que les garçons reçoivent en cadeau quand ils sont enfants. Et aussi au gothique. J’essaie en quelque sorte de continuer ce style alors qu’il s’est arrêté. J’essaie d’utiliser les mêmes principes de construction que ceux employés par le gothique, ces principes et ces avantages. Pour moi, le style gothique représente une époque durant laquelle l’Europe était forte et jeune, une époque à laquelle le Christianisme était la religion dominante. Le gothique, c’est un témoin de cette force. Le monde était alors un monde quasiment idéal.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
La bétonneuse c’est une métaphore que j’utilise pour évoquer les constructions, l’avenir, l’anticipation. Toutes ces machines, les grues, les chantiers, tout cela c’est moche mais c’est le futur. Au delà de cet aspect, je pense que tous les garçons, même ceux de bonne famille, rêvent de conduire ces machines de chantier, ces pelleteuses et ces bétonneuses quand ils sont petits. C’est quelque chose qui leur parle de virilité, qui évoque leur sexualité masculine. Comme les artistes femmes revendiquent souvent leur sexualité, j’estime que les artistes hommes doivent aussi parler de leur virilité, des particularités propres au masculin.

4- Quelle est la part intime de votre œuvre?
Quand j’était petit je jouais avec des camions et des bétonneuses en plastique. Aujourd’hui, les garçons continuent de s’amuser avec ces jouets. La seule différence: auparavant ces objets portaient la mention “made in Taiwan” et aujourd’hui il est inscrit “made in China”.

jusqu’en juillet 2010
Wim Delvoye
Galerie Guy Bärtschi
3a, rue du Vieux Billard
CH-1205 Genève
Tél: +41 22 310 00 13

www.bartschi.ch

www.wimdelvoye.be

Commentaires fermés sur + Wim Delvoye jusqu’en juillet 2010 galerie Guy Bärtschi Genève