Ars brevis vita longa

+ Tuomo Manninen jusqu’au 10 juillet 2010 Cars & Bikes Analix Forever Genève

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 20/05/2010





Tuomo Manninen est né en 1962 à Jyväskylä en Finland. Il vit et travaille près d’Helsinki.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
J’ai commencé les séries Cars en 2001 en détournant et bricolant avec des images et des publicités, en traffiquant le design des automobiles et en rompant les formes d’origine.

A mon sens, les voitures font partie des objets qui révèlent le plus de choses sur son propriétaire que le lieu où la personne a établi domicile ou les habits qu’elle porte. Mon idée consistait à recenser les façons dont les marques survivent à une légère « customisation » de ma part (aucun des accidents ne fût fatal, ce qui me permet d’avoir un ton un peu léger par rapport à mon travail…)
L’imagerie de mon travail prend racine au coeur des campagnes publicitaires automobiles, un background infini.
La première des séries fût photographiée en septembre 2001 dans le dépôt d’une compagnie d’assurances. Ensuite, il y eut le 11 septembre et j’ai pensé que cela aurait été mal venu, trop cruel, de montrer ce travail immédiatement après la catastrophe. La première fois que j’ai montré ces photographies ce fût à Thessaloniki, lors d’une exposition curatoriée par Harald Szeemann et Rosa Martinez.

La deuxième série a été réalisée cet hiver à Helsinki. Je voulais explorer plus en profondeur les effets de la main de Dieu, de l’Homme et de la Nature sur des formes que la plupart des gens reconnaissent.
Le point de départ de la série est assez innocent: je n’avais pas conduit ma voiture pendant 4 jours à cause de la météo enneigée et lorsque je l’ai vue ainsi recouverte, j’ai su qu’il fallait que je le prenne en photo (il s’agit de la Ford Focus, dans la série). Le reste s’est enchaîné très simplement.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
Il y a déjà eu de nombreuses séries de voitures accidentées, parmi lesquelles celle de Wahrol, du Suisse Odermatt et de nombreux peintres russes. Cependant, je ne suis pas particulièrement intéressé par l’aspect dramatique d’un crash de voiture ou par le récit de la transformation de l’objet en tant que telle. Visuellement, mon travail tend plutôt en direction de la publicité.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
Je ne me permettrais pas d’intervenir dans la relation sacrée du spectateur et de l’oeuvre. Cependant, j’aimerais tout de même évoquer la neige: le finnois possède plus de 50 mots différents pour le terme « neige », chacun étant utilisé en fonction de la température, du vent ou de sa consistance. J’ai essayé de visualiser la plupart d’entre eux.

4- Quelle est la part intime de votre œuvre?
A nouveau, il est difficile pour moi de le dire. Ce genre d’aspects appartiennent plus à la relation entre le spectateur et l’oeuvre.

jusqu’au 10 juillet 2010
Tuomo Manninen – Cars & Bikes
Analix Forever
Rue de l’Arquebuse, 25
CH – 1204 Genève

tél. +41 22 329 17 09

www.analix-forever.com

http://tuomomanninen.com/

Commentaires fermés sur + Tuomo Manninen jusqu’au 10 juillet 2010 Cars & Bikes Analix Forever Genève