Ars brevis vita longa

+ Kenneth Tin-Kin Hung jusqu’en juillet 2010 Galerie Guy Bärtschi Genève

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 20/05/2010




Kenneth Tin-Kin Hung est un artiste sino-américain, né en 1976. Il a obtenu son Bachelor of Arts à la San Francisco State University. Il expose internationalement et a reçu de nombreuses distinctions.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
Cette vidéo s’intitule « Because Washington Is Hollywood For Ugly People ». Pour réaliser cette séquence, j’ai mixé des images issues de la culture populaire, des personnages politiques et d’autres matériaux visuels trouvés dans le cyber espace. La plupart de mes oeuvres s’intéressent à la société et adoptent le style publicitaire pour faire des événements contemporains une mythologie cartoonesque. En utilisant des médias divers, mon but est d’explorer la nature particulière de la communication à l’ère digitale tout en soulevant des problématiques relatives à l’identité, la politique, la sexualité et le pouvoir. Les médias dont je fais usage sont: des animations vidéo haute définition, des jeux vidéo, du net.art, des images digitales et des installations mixtes.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
“Because Washington is Hollywood for Ugly People” fait référence à l’hypocrisie politique des années durant lesquelles George W Bush était au pouvoir. Hilarante et effrayante à la fois, cette vidéo mêle des images récupérées d’Internet et des animation originales de manière à créer des relations semi-fictionnelles entre les entités politiques, les corporations et l’iconographie des mass media. Imaginez Jennifer Aniston avec la tête de Bush, Gozilla avec celle d’Arafat, Jésus avec celle de ben Laden, Saddam Hussein sur un skateboard, Kim Jong Il en Terminator… Cette vidéo a fait partie de la sélection officielle du festival du film de Sundance en 2008 et a été montrée à travers le monde.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
J’aimerais que le public se mette à réfléchir aux situations auxquelles je fais référence en les bombardant d’une multitude de visuels, dessins et animations constituées de plusieurs couches physiques et sémantiques. Je veux hypnotiser les spectateurs avec mon esthétique « rose bonbon » et en même temps je veux éveiller leur conscience, qu’ils se rendent compte que tout cela n’est pas drôle. Des personnes innocentes meurent tous les jours et toutes les informations que nous recevons arrivent nettoyées et filtrées par les mass media avides d’argent. J’aimerais que le public ne se contente pas d’absorber mon travail mais qu’il en fassent quelque chose de concret. Des gens m’ont très souvent dit qu’à chaque nouvelle vision de l’oeuvre de nouvelles choses apparaissaient.

4- Quelle est la part intime de votre œuvre?
Les grandes conversations qui se tissent entre l’audience et moi.

jusqu’en juillet 2010
Kenneth Tin-Kin Hung
Galerie Guy Bärtschi
3a, rue du Vieux Billard
CH-1205 Genève
Tél: +41 22 310 00 13

www.bartschi.ch

www.tinkin.com

Commentaires fermés sur + Kenneth Tin-Kin Hung jusqu’en juillet 2010 Galerie Guy Bärtschi Genève