Ars brevis vita longa

+ Bianca Dugaro jusqu’au 23 avril 2010 Galerie Monika Wertheimer Oberwil et Galerie Béatrice Brunner Berne

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 31/03/2010

Bianca Dugaro (1979) est une artiste suisse qui utilise la photographie et l’image en mouvement comme médium artistique. Dans son travail, elle s’intéresse à la relation entre l’image, le spectateur et le sujet photographié. Après avoir suivi la Formation Professionnelle et Supérieure de Photographie au CEPV à Vevey, elle a obtenu son diplôme à la Haute école d’Art de Bâle. Elle est actuellement en résidence artistique à Helsinki (janvier – juin 2010).

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
Cette photographie appartient à la série „Abbilder“. Elle montre le reflet, sur une surface lisse et claire, de personnages qui se trouvent dans un lieu éclairé, suggestion d’un «white cube». L’image est montée sous un verre acrylique, ce qui permet la superposition des reflets photographiés, de ceux du spectateur regardant l’image et du lieu d’exposition. Afin de pouvoir être perçue dans son intégralité, l’œuvre exige que le spectateur se place, se déplace et se positionne face au travail. Le travail devient ainsi interactif et proche d’une installation.
À travers son déplacement, le spectateur est amené à s’interroger sur la nature de l’image qu’il regarde : s’agit-il du sujet de la photo – sujet qui est le résultat d’un rapport physique entre des rayons lumineux et des grains sensibles – ou bien du reflet qui s’imprime sur le verre acrylique ? La photographie dialogue ainsi avec son spectateur dans une tension dialectique entre disparition et apparition.

La présence du spectateur, celle de l’image et le contexte d’exposition sont les thèmes principaux de mon travail.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
Mon travail parle de la manière de voir et de regarder, et abordela façon dont la photographie et l’art peuvent être perçus.
Je m’intéresse à la photographie comme une trace laissée par la lumière; la trace comme un résidu d’une présence. Cette présence est le témoin d’une double temporalité qui se situe entre le présent et le passé.
La nature même de la photographie fait apparaître mais aussi disparaître une image sur le papier et dans la mémoire.
Le choix d’exposer mon travail sous un verre acrylique fait référence au mouvement minimaliste pour qui le spectateur et sa position deviennent une partie essentielle et intégrante de l’œuvre.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
Le spectateur doit prendre le temps de bien observer l’installation. J’aimerais qu’il soit intrigué par mon travail et qu’il commence à chercher, à regarder minutieusement mes photographies. Qu’il se déplace dans l’espace et qu’il observe ce qui se passe autour de lui. Selon la distance entre lui et l’image, diverses choses peuvent prendre forme. Dans le même temps, il voit sa personne dans l’oeuvre, il voit l’oeuvre elle même et son contexte d’exposition. C’est cette conscience du moment présent qui m’intrigue et m’intéresse. Ce travail est une installation et de ce fait ne peut que difficilement être reproduite sur papier ou site Internet.

4- Quelle est la part intime de votre oeuvre, les éléments personnels sous-jacents?
Ce qui m’a inspirée, c’est ma propre expérience de visites d’exposition et mon propre ressenti face à l’espace muséal. Les oeuvres sont protégées par le verre transparent et en même temps reflètent leur environnement. Au contraire des œuvres exposées dans des musées et qui présentent des surfaces réfléchissantes, l’aléa des reflets se dessinant sur cette surface est pris en compte et fait partie intégrante de mon travail.
Deux images se superposent et s’effacent réciproquement mais jamais totalement. Seule la trace de cet effacement inaccompli ne persiste. A un moment donné, le spectateur ne sait plus s’il est en train de voir son reflet, l’œuvre ou le lieu. Les trois éléments semblent fusionner. C’est ce moment intime que j’essaie de reproduire par le biais de ce travail.

jusqu’au 23 avril 2010
Bianca Dugaro – Abbilder
Galerie Monika Wertheimer
Hohestrasse 134
4104 Oberwil
T. +41 61 403 17 78
www.galeriewertheimer.ch

et simultanément

Galerie Beatrice Brunner
Nydeggstalden 26
3011 Bern
T +41 (0)31 312 40 12
www.beatricebrunner.ch

www.biancadugaro.net

Commentaires fermés sur + Bianca Dugaro jusqu’au 23 avril 2010 Galerie Monika Wertheimer Oberwil et Galerie Béatrice Brunner Berne