Ars brevis vita longa

+ Ryan Thompson jusqu’au 14 mai 2010 Analix Forever Genève

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 16/03/2010




Glacial Erratics


Né à Chicago, Ryan Thompson vit et travaille dans l’état de West New York aux Etats Unis. Il est professeur assistant en Média digital et Photographie au Houghton College. Son travail fait état de la complicité personnelle et collective qui se trouve au coeur de systèmes et structures globales mais non durables tout en montrant qu’on peut modifier ces systèmes et structures par des décisions au semblant simples et petites mais bien réfléchies. Dernièrement, Ryan Thompson a présenté son travail lors de “NEW INSIGHTS” chez NEXT/Art Chicago (une exposition commissionnée par Susanne Ghez), à l’occasion de “OTHER OPTIONS” chez Eyebeam à New York, lors de “Fieldwork” au ISpace de Chicago et à l’occasion de “Dirt” au Links Hall de Chicago.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
La série de projets intitulée Glacial Erratics s’intéresse aux rochers qui ont été déplacés soit lors de la dernière ère glaciaire ou, plus récemment, par les êtres humains. Ce projet a débuté avec des animations stéréographiques (des gifs animés en 3D) mais continue à se développer. Pour « Public Things », je présente les rochers genevois qui se sont déplacés par des animations et des photographies.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
Entre autres, Au livre de Jonathan Crary intitulé « Techniques of the Observer » et aux non-sites de Robert Smithson. Je m’intéresse à l’histoire de la représentation, aux tentatives continuelles de populariser les images tridimensionnelles ainsi qu’à la nature technologique de l’imagerie réalisée par le biais d’un objectif, une imagerie qui a la volonté de répertorier les éléments de chaque image.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
Dans l’idéal, ces images participent au discours et aux concepts développés ci-dessus en montrant une appréciation formelle des images elles-mêmes, en reconnaissant les références et en assumant le changement de perceptions relatif aux changement à la fois de la position des glaciers mais aussi aux évolutions culturelles et qui concernent les objets, les idées, les personnes etc.

4- Quelle est la part intime de votre oeuvre?
La partie la plus intime de ce travail c’est le fait même de vouloir imaginer le monde tel qu’il était avant que nous commencions à déplacer ses éléments. Il me semble que de nos jours notre désir de mobilité semble insatiable.

jusqu’au 14 mai 2010
Ryan Thompson – Public Things
Analix Forever
Rue de l’Arquebuse, 25
CH – 1204 Genève

tel. +41 22 329 17 09

Site de l’exposition Public Things http://publicthings.tumblr.com/

www.analix-forever.com

Commentaires fermés sur + Ryan Thompson jusqu’au 14 mai 2010 Analix Forever Genève