Ars brevis vita longa

+ Mathieu Bernard-Reymond jusqu’au 14 mars 2010 Photoforum Pasquart

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 15/01/2010


Mathieu Bernard-Reymond est né en France, à Gap, dans les Hautes Alpes. Il a suivi des études de lettres, de journalisme et de photographie en France et en Suisse. Il vit et travaille actuellement à Lausanne.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?
Il s’agit d’une composition tirée de la série TV. Cette série se divise en trois types d’images. L’une de ces catégories présente des façades de gratte-ciels sur lesquelles chaque fenêtre à été remplacée par un écran de télévision comme c’est le cas pour cette image qui prend pour décor la ville de Tokyo.
La télévision est un symbole culturel qui dans bien des cas traduit une violence civilisée qui ne vient pas du poste lui-même mais qui s’y reflète. Je tente d’attirer l’attention sur ces images en les sortant de leur contexte habituel (heures de diffusion, échelle..) et en brisant leur intégrité. Cette pièce montre bien entendu l’omniprésence de la télévision, mais elle propose aussi de regarder les images du poste autrement.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
Je n’ai pas de réponse spécifique à cette question.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?
J’aimerais proposer des images dont la lecture serait multiple, ou qui pourrait se présenter comme des jeux, des interactions avec le spectateur. Un jeu de découverte, de devinettes, une énigme. Je fais le choix de poser des questions plutôt que de donner des réponses.
En ce qui concerne cette composition, il y a une question de distance quand on se trouve face à l’image exposée. Au premier regard, les postes de télévision paraissent représenter l’intérieur des bâtiments. Mais si en se rapprochant, on comprend leur vraie nature. A partir de là, toutes les divagations sont possibles. C’est ce qui me plaît.

4- Quelle est la part intime de votre oeuvre, les éléments personnels sous-jacents?
En ce qui concerne cette série, deux éléments sont particulièrement personnels. D’abord le fait que j’ai beaucoup regardé la télévision étant jeune, et que de ce fait, je me considère comme appartenant à la « génération télé ». Ensuite, l’impression de malaise qui peut se dégager de ces images constitue à mon sens le principal reproche que je ferais à la télévision (et à d’autres médias d’ailleurs): de ne servir qu’à entretenir artificiellement des peurs et des angoisses collectives.

jusqu’au 14 mars 2010

Photoforum Pasquart

Faubourg du Lac 71-73

CH-2502 Bienne
Tél +41 32 322 44 82
www.pasquart.ch

www.monsieurmathieu.com

Commentaires fermés sur + Mathieu Bernard-Reymond jusqu’au 14 mars 2010 Photoforum Pasquart