Ars brevis vita longa

+ Céline Buehrer le 30 octobre 2009 Centre d’Art Contemporain Genève

Posted in ., arts by sweetsweetzerland on 26/10/2009
Céline Buehrer My ex-wife is big Mary

Céline Buehrer My ex-wife is big Mary

Céline Buehrer a 25 ans et habite à Lausanne. Après des études en philosophie et psychologie, elle entreprend le cursus Design et Mode de la HEAD de Genève. Elle participe également à la collection automne hiver 2010-2011 de la marque PRISM et à un projet d’exposition dirigé par Carmen Jaquier sur les thèmes de la femme et de ses histoires.
Dès le 1er novembre, Céline Buehrer part à Paris pour un stage dans l’agence de photographie Management and Artists.

1- Pourriez-vous décrire votre oeuvre?

C’est l’histoire d’une fille qui fait des vêtements pour des garçons.
Des vagabonds sur le bord de la route qui s’accrochent aux caravanes. Cette fille les imagine sonner à sa porte et dormir sur son plancher.
Elle en tombe amoureuse: ils sont libres, incarnent un monde de possibles qu’elle ne connaît pas, assument leurs ambiguïtés et leurs désirs pathétiques, savent se faire beau avec rien.

Leurs vêtements sont un mixte d’habits d’amis qui sont partis, laissant la trace de leur passage. C’est l’univers de l’homme, du costume traditionnel qui s’ouvre au spectacle, à la lumière, au sensible. C’est l’histoire de ces hommes-là que j’ai imaginé.

2- Quelles sont les références auxquelles vous faites appel?
Un an de voyage durant lesquels les choses se sont mises en place petit à petit et qui finalement se sont regroupées.
Je suis très sensible à la photographie et à la musique. J’observe énormément.
Plus précisément, pour ce travail, mes références étaient les suivantes: le film «Bye Bye Blackbird» de Robinson Savary, une série américaine «Carnivale» et les photographies «In the American West» de Richard Avedon.
Trois inspirations diverses, mais qui relèvent de la même idée de différenciation.

3- De quelle manière aimeriez-vous que votre oeuvre soit perçue?

Comme une étape, car tous mes travaux sont des étapes vers une meilleure connaissance de mon univers et de mes limites.
J’aimerais que cette collection soit perçue comme une proposition de possibles, un peu différents. Je ne cherche pas à faire dans le spectaculaire, je veux juste un peu de décalage. Je m’attache plus au ressenti qu’à un avis esthétique.

4- Quelle est la part intime de votre oeuvre, les éléments personnels sous-jacents?
Je transcris des pensées ou des états, des manières. Ma réflexion porte sur le genre, les limites.
Ma recherche est identitaire: je transpose mon travail dans l’univers du sexe opposé au mieux, de manière à mieux le comprendre et à exprimer une autre partie de moi.

Défilé Design Mode 2009
Vendredi 30 octobre 2009 à 20h
Centre d’Art Contemporain
10, rue des Vieux-Grenadiers
Case Postale 121
1211 Genève 8
+ 41 22 329 18 42
www.centre.ch

Commentaires fermés sur + Céline Buehrer le 30 octobre 2009 Centre d’Art Contemporain Genève